L’ambition du TEDx, c’est d’être soi-même un rêve

Holstee Manifesto

« Ce n’est pas une crise, c’est un changement de monde »
(Michel Serres)

 
J’ai terminé 2013 sur le thème du Rêve, j’ouvre 2014 à nouveau sur ce thème car il englobe tout ce qui me paraît essentiel à mettre en oeuvre pour propulser ses idées et ses désirs cette année. Un thème dans l’air du temps… pourquoi ?

Parce qu’on n’a jamais autant eu conscience que c’est par nos propres rêves qu’on peut transformer le monde : choisir de le regarder tel qu’il est et continuer à se demander « pourquoi ? »… ou choisir de le regarder tel qu’il pourrait être et se demander « pourquoi pas ? ».
 

Le 30 novembre dernier,
j’ai eu le privilège d’être invitée
en tant que blogueuse
au TEDxBordeaux
sur le thème du rêve

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept du TEDx, TED (Technology Entertainment Design) est une conférence américaine créée aux Etats-Unis en 1984 pour rassembler des esprits brillants qui partagent leurs idées en 18 minutes pour changer le monde.

Face à son succès, TED a voulu permettre à la communauté élargie de ses fans de diffuser l’esprit TED autour du monde. Le « x » signifie qu’il s’agit d’événements qui sont organisés indépendamment tout en respectant un certain nombre de critères définis par TED.

Le 30 novembre à Bordeaux se sont donc succédés 11 speakers qui nous ont fait voyager sur des thèmes aussi éclectiques que la musique, l’architecture, la sécurité sociale, l’identité, le partage des savoirs… Tous animés par cette flamme qui frétille au fond des yeux, cette élégance propre aux idéalistes, cette élocution capable d’emmener très loin parce que habitée, engagée.

 

« L’ambition du TEDx c’est d’être soi-même un rêve.
Il ne faut pas de gros moyens pour faire une révolution,
des fois une belle idée suffit pour rendre le monde déjà meilleur.
L’alchimie c’est l’art de transformer le plomb en or, nous sommes du plomb
et je suis sûre que ce soir vous vous transformerez en or »

 

Introduction de Sara Canali, le ton est donné.
De ces speakers passionnés et passionnants, 2 ont particulièrement capté mon attention. Après coup, je me suis demandée pourquoi ces 2 là. En préparant cet article et en revisionnant leur talk, j’ai compris pourquoi.

Parce qu’à elles 2, elles cristallisent tout ce que le rêve représente dans notre vie : d’un côté, la joie immatérielle, le retour à ses sources, à ses valeurs profondes, à sa liberté intérieure – de l’autre, une vie professionnelle palpitante, des défis à n’en plus finir, des succès remarqués, la fierté d’une trajectoire accomplie à la force du poignet.
 

Douceur et énergie,
apaisement et exaltation,
liberté et réussite…

Qui ne rêve pas de réconcilier ces extrêmes ?
Pour vivre sa vie comme on l’a décidé… enfin !

 

Pleins feux sur Marie Papot Liberal qui a parcouru le monde, déménagé 44 fois et nous parle de nomadisme urbain comme capacité d’adaptation au changement. Elle nous partage le fruit de son expérience pour garder l’essentiel et préserver notre espace de rêve.

 

« Je viens te parler ce soir de la nouvelle révolution qui est en marche,
le rêve solution du nomadisme urbain… »

« Je ne me sens pas instable, je me sens une nomade.
Je me reconnais dans ces peuples qui vont et viennent,

et sont libres du regard qu’ils portent sur ce qu’ils traversent.

Comment rester en harmonie avec la vie ?
Chaque choix nous oblige à lâcher quelque chose…
Poser un regard neuf sur ce que j’ai, mais aussi sur ce que la vie me propose.

Et si ce soir tu devais faire un seul carton, que mettrais-tu dedans ?
Le mien est rempli d’instants de joie intenses.
Ça me rassure parce que ça me ramène à l’essentiel.
La joie ça ne s’achète pas« 

On retient + on applique chaque jour :

_ accepter d’être en état de reconversion continue
_ écouter son intuition… encore et toujours
_ l’inconfort matériel est une opportunité pour revisiter nos valeurs profondes
_ accepter le mouvement de la vie plutôt que de s’accrocher à nos habitudes

 

Dans un style radicalement différent mais pour moi complémentaire, lady Catherine Barba. Pionnière du web, entrepreneure à succès, elle a réussi à concrétiser ses rêves d’entreprise tout en gardant son âme d’enfant. Elle nous donne ses clés pour entreprendre une vie rêvée et réussie.

 

« Qu’est-ce qu’on fait de notre réalité ? »

« Ce que vous êtes, c’est les gens qui vous ont amené quelque part.
Ce qui compte, c’est ce qu’on fait et ce qu’on donne.
Faire de grandes choses c’est pas forcément faire Google !

Entreprendre sa vie, c’est prendre des risques,
et pour ça on a besoin de s’entourer de gens qui nous font du bien,
qui nous regardent avec bienveillance, qui nous aiment même si on se trompe.

Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux…
coupez avec les gens qui vous font douter de vous, qui vous bouffent de l’énergie,
et coupez la télé ! »

On retient + on applique chaque jour :

_ rester connecté à ses rêves d’enfant
_ ne pas avoir peur de se tromper
_ find people who make you better (encore mieux en VO)
_ à trop craindre le pire, on le fabrique, à vouloir le meilleur, on y contribue

 

Je vous invite à retrouver tous les talks du TEDxBordeaux sur leur site.

 

What else ?! Ne reste plus qu’à vous souhaiter une excellente année placée sous le signe de vos rêves à vous… ne laissez personne venir à vous et repartir avec vos rêves. 2013 a fait voler en éclats tout ce qui était bancal dans nos vies, nos relations, nos business.

Personne n’a été épargné par les tsunamis invisibles mais bien réels qui ont déferlé sur nos certitudes et nos illusions de confort… ne nous laissant pas d’autre choix que de trouver nos propres réponses à cette question qu’on remet sans cesse au lendemain : « qu’est-ce que je fais du temps qu’il me reste ici ? ».

2013 fut un passage très douloureux mais très nécessaire pour se désencombrer du passé, se reconnecter à l’instant présent et construire l’avenir sur des fondations plus saines, plus subtiles… Qualité Vs quantité. Less is more. Intuition. Cohérence. Partage. Plus d’essentiel. Moins de « make the buzz and make money » à tout prix.

Je constate autour de moi que ceux qui se sont (ré)axés sur ces valeurs de fond, sont en train de propulser leur business – et leur vie – bien plus haut et bien plus loin que ce dont ils se pensaient capables.

Alors pour 2014, je vous souhaite de rester fidèles à vos rêves, honnêtes avec vos désirs, lucides avec vos peurs, reconnaissants avec ceux qui ont fait un petit ou un grand bout de chemin avec vous… et la vie se chargera de vous le rendre au centuple… enfin !

 

12 Commentaires

alexandra

Comme j’aime ces similitudes, ces heureux hasards… hier, justement, j’ai travaillé avec des citations qui parlaient précisément de rêves, de bienveillance, d’échec, de rêve, d’évolution, de coeur…Paulo Coelho est un auteur que j’aime infiniment, il délivre à mon sens des messages à beaucoup de justesse, dont celui ci que je partage avec toi Céline : « Le bon combat est celui qui est engagé au nom de nos rêves. »

Répondre
Céline

Alexandra, merci de ton commentaire ici, j’adhère à 1000% à la citation que tu me partages. 2014 sera l’année au nom du combat de nos rêves !

Répondre
Marjorie

Merci pour ce magnifique article. Je me sens très proche de tout cela et j’essaye à mon modeste niveau de contribuer à cette communauté d’esprit pou faire avancer le monde vers un less is more and it’s better. A bientôt :)

Répondre
Patricia Laager

Ah Céline ! Quand je lis ton article, j’ai l’impression que l’on poursuit notre dernière conversation là où nous l’avons laissée… Ton chemin est beau, digne et honnête, il t’habille d’une lumière qui rayonne jusque dans nos coeurs. Merci.

Patricia

Répondre
Carine

Merci Céline pour cet article et ce choix si pertinent de mise en lumière de ces 2 intervenantes. Je n’ai pas eu encore le temps de regarder les vidéos mais ton article me donne beaucoup de grain à moudre et tombe à pic pour ce qui m’habite en ce moment, les portes que je ferme en faisant confiance à mon intuition. D’autres temps se tissent, s’inscrivent dans nos vies et tu ouvres tout grand des fenêtres entrebâillées, ton grand vent de lumière souffle sur les poussières sclérosantes de vieux schémas de vie. BRAVO et continue encore et encore et ENCORE !

Répondre
Céline

Carine, une porte qui se ferme, c’est toujours une autre qui s’ouvre… au moment où la porte se ferme on ne sait pas où on va se retrouver, mais notre intuition a déjà sa petite idée. Pour ma part elle m’a aidée à dépasser bien des obstacles, alors j’ai appris à lui donner toute sa place : celle d’une boussole intérieure qui oriente vers le chemin juste.

Et, étrangement ou pas, c’est toujours quand on s’écarte de ce qui est bon pour soi que les chemins se brouillent… rester aligné entre sa raison et son ressenti, là est tout l’enjeu. L’apprentissage d’une vie ! On n’est pas entrepreneur par hasard, servons-nous de la boîte à outils que Madame Nature nous a offert dès tout petit…

Répondre
LE GRAND

Merci Céline. Je lis tes articles et parfois je sais tout de suite ce que je veux partager en retour, parfois, je digère. Pour celui-ci, j’ai pris le temps, lire une première fois. Regarder les vidéos dans un second temps. Relire… Il y a beaucoup de choses.

En 2013, effectivement, un tsunami est passé par chez moi. Utile et nécessaire. Me retrouver moi, finalement si familière avec cette notion de nomade urbaine. Et puis, surtout cette envie de couper : « Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux…
coupez avec les gens qui vous font douter de vous, qui vous bouffent de l’énergie ».

Cette envie de vivre, de revenir à l’essentiel, depuis longtemps… l’envie de rêver toujours plus haut et plus fort. Ne pas douter. Profiter.

Ton article est très émouvant, les vidéos m’ont donné la chair de poule, merci pour cette transmission, ce partage.

A bientôt où que tu sois :)

Répondre
Céline

Merci Aurélie de ton partage, quand on est encore debout après un tsunami, c’est qu’il y a encore des choses à apprendre et à comprendre… c’est ça qui fait le sel de la vie. Stocker les joies, relativiser les peines, parce qu’après tout quand on a traversé le plus dur on sait que rien n’est grave et que rien ne dure… alors on vit plus intensément, tout simplement !

Répondre
Sophie Lise

Merci pour cet article revigorant et doux à la fois.
Je rejoins complétement le commentaire d’Aurélie qui résonne fort en moi.

Passe une très belle année Céline…et continue de réver Haut!

Répondre
Céline

Bonsoir Sophie-Lise, merci de ton commentaire et passage ici, je te souhaite également une très belle année à la hauteur de tes rêves… sans aucun doute plus douce que 2013 !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>